Rechercher dans ce blog

jeudi 13 avril 2017

La parade de l’ultra gauche nationale

C’est dans les derniers jours du quinquennat de François Hollande, alors que déjà tous les principaux dirigeants de son gouvernement et de son parti ont coulé et probablement ne survivront pas à la catastrophe finale très proche que la clé de celle-ci nous est livrée.
Avec la montée sans espoir mais orgueilleuse de Jean-Luc Mélenchon et la reddition de Benoît Hamon, pourtant candidat officiel du Parti socialiste, et qui n’a su qu’aggraver la défaite et la transformer en déroute.
C’est cette puissance posthume du gauchisme mêlée à la mémoire communiste qui nous explique l’échec total de François Hollande. Il pensait pouvoir suivre le chemin de Tony Blair, de Gerhard Schröder, de Matteo Renzi ou même de Felipe Gonzalez sans oublier Bill Clinton et plusieurs présidents de plus petits pays. Il a su estimer la force du jacobinisme communiste et gauchiste qui refuse obstinément de gérer une économie pourtant globalisée et cela malgré les signes de compromis dynamiques apportés par la courageuse et intelligente CFDT depuis Edmond Maire. François Hollande a pensé qu’un discours de gauche-gauche au Bourget suffirait à lui ouvrir la voie mais la vieille gauche ne lui a rien permis. Ceux qui l’ont abandonné tout en restant dans le PS n’ont proposé aucune idée nouvelle et Hamon remercie de la victoire sur Valls qui lui a été accordée en annonçant qu’il offre ses derniers électeurs à Mélenchon qui, il est vrai, à mériter par son talent et son obstination de savourer ce succès de la dernière danse avant l’élection.
Le gauchisme post-communiste peut être satisfait ; il se réjouit d’avoir considéré la social-démocratie comme son principal ennemi et d’avoir même accru les chances d’un Frexit qui ferait disparaître d’un coup la France et toute l’Union européenne. Même moi qui avait prévu et décrit l’écroulement de la gauche depuis plus d’un an je n’aurais pas imaginé qu’une grande partie de son électorat tournerait le dos avec tant d’orgueil et d’inconscience à la politique du possible.
Mais j’espère encore que les électeurs sauront garder leur raison et empêcher la victoire de Marine Le Pen que gauche et droite depuis quelque temps se disputent le plaisir de rendre possible.


3 commentaires:

  1. Monsieur TOURAINE,

    Je vous écoute sur la 5 dans Cpolitique et j'ai du mal à en croire mes oreilles, vous êtes réellement Sociologue ? Si tel est effectivement le cas alors je comprends pourquoi la France en est où elle en est aujourd'hui !

    Je vous signal juste qu'il n'a jamais été question que la France se retrouve seule face au Monde, et vous le savez très bien ! Il s'agit de pouvoir passer des accords commerciaux et autres avec des Pays que "nous" auront choisi et il s'agit que ce soit "nous" et non la Commission €uropéenne qui en définisse les modalités !

    La Commission €uropéenne n'est rien d'autre qu'un Parti Unique, qui lui même est sous la Tutelle de Spéculateurs Financiers et d'Industriels (ERT). Les Peuples de cette Union €uropéenne Mortifère sont destinés à devenir de la main d'œuvre très bon marché pour enrichir les dits Spéculateurs et Industriels, main d'œuvre très bon marché et instruite !!! Il suffit juste de regarder l'évolution des fortunes des individus concernés ...

    Non Monsieur TOURAINE, je n'ai pas envie de devenir un des Esclave €uropéen qui servira les intérêts de personnes totalement Cupides, sous la sous-sous-direction d'un Macron qui est un pur produit de ce système et qui tente de nous faire croire qu'après avoir brassé plusieurs millions d'€uro, il serait aujourd'hui quasiment ruiné sans rien n'avoir acheté ... dans quel paradis fiscal a t-il un compte numéroté ce rigolo ??? Ou alors ce serait le pire Banquier au monde, avouez le !!!

    Quand au Parti de Marine Le Pen je pense qu'il serait plus que temps d'évoluer et d'arrêter cette Démagogie outrancière et mensongère ... oui elle dérange c'est une évidence et c'est tant mieux !!!

    Continuez à participer à des émissions à charge contre le Front National et entre €uropéistes pour ne surtout pas pouvoir être contre dit ... c'est véritablement une honte et vous êtes un des individus qui participent à cette mascarade qui mène la France au font du gouffre !!!

    L'Union €uropéenne ne perdurera jamais, et donc l'euro disparaitra. Pour votre information si la France quittait l'UE il n'y aurait quasiment immédiatement plus d'UE et donc plus d'€uro, de fait la France ne serait pas seule isolée face à la Mondialisation ... Pour en terminer le Peuple Français à dit non au traité de Lisbonne en 2005 et celui-ci a malgré tout été ratifié par un certain "enfoiré" de Sarkozy en 2008 ... Cette Union €uropéenne n'a donc aucune légitimité envers le Peuple Français !!! Pas plus que la Commission €uropéenne n'en a vis à vis des Peuples €uropéens et pourtant c'est elle qui décide de leur avenir ... quel silence sur son fonctionnement interne d'ailleurs !!!

    Je ne vous salue pas Monsieur ... je n'ai pas votre instruction mais j'ai quand même un cerveau en bon été de fonctionnement et je ne supporte pas la manipulation !

    RépondreSupprimer
  2. Pour faire parti de cette gauche opposée à la sociale démocratie traître à la classe ouvrière je ne peux qu'être attérré par une analyse aussi obtuse d'un sociologue que je respectais.
    Apparemment monsieur Touraine, comme bien avant lui de nombreux vieillard séniles ne sait plus vraiment où sont les marques du progrès social.
    Cette analyse est lamentable!
    Un universitaire dont l'avis est aussi pertinent que le sien!

    RépondreSupprimer
  3. Buenas tardes para usted don Alain, mi nombre es Ignacia Prado y soy una estudiante chilena de periodismo en la Universidad Católica. Le escribo desde Chile para ver si es que me podría conceder una entrevista telefónica hoy para un pequeño análisis de la victoria de Macron.
    Estoy atenta a su respuesta

    RépondreSupprimer